ISA

StorytellingIdée reçue #254: « Le storytelling ce n’est pas pour toutes les entreprises ! »

Idée reçue #254: « Le storytelling ce n’est pas pour toutes les entreprises ! »

De nombreux participants de nos programmes de formation arrivent avec l’idée que le Storytelling c’est génial, pourvu que l’on soit une marque «  glamour », dans des domaines du Services au grand public, du retail, ou de tout autre secteur propice au rêve et à la créativité. Ils considèrent que le storytelling n’est pas accessible à tous les secteurs, surtout en B2B. 
Pourtant, quand on en revient aux bases : le Storytelling c’est d’abord l’ART de RACONTER DES HISTOIRES.
Et qui n’aime pas les belles histoires franchement ?🤔 Un peu tout le monde. Le monde est façonné d’histoire : culture, économie, politique, les histoires sont partout et participent activement à la construction de nos sociétés.
On s’imagine à tord que le storytelling c’est la capacité à raconter des belles histoires publicitaires, capables de vendre en créant du buzz. Nous sommes navrés de vous le dire ainsi : il n’en est rien. Le storytelling c’est d’abord l’art de raconter des histoires. Il ne s’agit pas tant de l’histoire que l’on raconte mais plutôt de la manière dont on la conte.
Il ne s’agit ni de faire la promotion de son entreprise ou de ses mérites, le storytelling n’est ni de la publicité ni un argumentaire de vente. On veut raconter une ou des histoire(s) mémorable(s). Il s’agit donc avant tout de toucher les gens, de marquer les esprits en touchant des coeurs.
Revenons en arrière…dans vos souvenirs d’enfance, vous avez sans doute des histoires qui vous ont marqué par le caractère bien trempé du personnage, les nombreuses péripéties semées d’obstacles en tout genre ou encore les leçons à retenir. Petits ou grands, les humains apprécient les histoires qui sont capables de lier, délier et relier les gens (clins d’oeil à nos anciens élèves qui connaissent cette phrase par coeur maintenant !^^).

Une fois adulte, le type d’histoires que l’on aime ne sont pas toujours éloignées de celles que nous aimions dans notre enfance. C’est normal, chaque histoire mémorable fait appel à un souvenir et aux émotions liées à ce souvenir (mais ça on en discute plus en détail dans nos workshops). Que l’on soit ou non dans un cadre professionnel, le défi est le même : raconter une histoire mémorable à des gens. On ne veut pas simplement qu’elle soit belle, on veut aussi que les gens s’en souviennent et comprennent ce que nous sommes : notre identité, nos valeurs, notre message. En B2B ou en B2C, dans les secteurs de l’Industrie comme du Service, utiliser le storytelling requiert d’avoir le même esprit critique. Et la vraie question lorsqu’on est dans un secteur pas vraiment glamour c’est : « comment utiliser un art qui se créatif lorsqu’on est dans un univers qui ne laisse pas beaucoup de place à la créativité, à l’originalité ou qui peut même sembler austère ? »

On a LA réponse : IL Y A DE MULTIPLES (POUR NE PAS DIRE UNE INFINITÉ) DE POSSIBILITÉS ! Oui, rien que ça.

Chez ISA, on aime pas trop les vendeurs de rêves, du coup on ne propose pas de solutions miracles…mais plutôt des solutions adaptées aux défis qui sont propres à votre entreprise. Nous aidons les marques à toucher des coeurs et donc à s’adresser à des « âmes » et non à des cartes de visite. Voici 3 secrets pas vraiment gardés qui vous aideront à bien poser les bases de votre stratégie en storytelling :

  • SECRET #1 : HUMANISEZ VOTRE CLIENT
    Derrière son bureau, sa carte de visite, sa position de responsable X ou Manager Y, il y a un homme ou une femme qui a un coeur et des sensibilités. Les histoires permettent de toucher au coeur, d’atteindre l’humain avant le professionnel. C’est important d’en prendre conscience dès le début de sa réflexion stratégique avant même d’écrire les premières lignes. 
  • SECRET #2 : TOUT LE MONDE A DES HISTOIRES À RACONTER
    « Je n’ai pas d’histoires à raconter ! » C’est faux et archi faux car tout le monde à des histoires à raconter ! Ce qui compte ce n’est pas tant l’histoire mais la manière dont on la conte. C’est d’ailleurs là que se trouve tout l’art du storytelling. D’ailleurs quand on prend le temps d’y réfléchir, les histoires qui ont bercé notre enfance, notamment les Disney sont assez banales sur le fond mais elles parlent de choses qui nous touchent et font écho avec notre humanité : pouvoir, jalousie, amour, peur, courage, etc…
  • SECRET #3 : OSER SORTIR DE VOTRE ZONE DE CONFORT
    Geez ! On ne le dirais jamais assez mais ce n’est pas parce que vous travaillez dans un secteur que vous devez vous inspirer uniquement de ce qui se passe dans votre secteur. C’est probablement la meilleure manière d’être comme tout le monde : suivre ce que tout le monde fait déjà. Non, parfois il est bon de s’inspirer des autres : de ceux qui sont dans un champs de vision différent du notre.Et vous n’êtes pas obligé d’être transgressif, vous pouvez être audacieux. Surprendre sans choquer.

Voilà, vous savez tout (ou presque !) 

#CHEERS

Leave a comment:

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Top
Coucou vous !
Ecrivons
votre histoire, parlons de votre marque
Une agence sérieuse sans prise de tête qui pose les bonnes questions et apportent les meilleures solutions.